vendredi 23 septembre 2011

Ketchup aux tomates vertes

Il y a quelque temps, Solange m'a parlé de ketchup aux tomates vertes, et comme je n'en avais jamais entendu parler auparavant, je lui en ai demandé la recette.

J'ai aussitôt fait une petite dose, car je me méfiais du goût. Mais c'était tout simplement délicieux, alors, comme il me restait encore des tomates vertes, j'ai décidé d'en faire un peu plus.

Pour commencer on coupe quatre doses de tomates vertes en petits morceaux.














J'y ai mis aussi quelques tomates roses, histoire de varier.
















Ensuite, on coupe deux doses d'oignon, mais j'en ai mis un peu plus, pour une fois que j'étais en train de pleurer. J'ai aussi mis de l'échalote. De toute façon, les deux font autant pleurer. Et qu'est-ce que j'ai pu pleurer! Heureusement le téléphone sonnait de temps en temps, me permettant une petite pause.




















Il ne fallait pas oublier de donner à manger à Moumoune entre deux.










On ajoute un quart de dose de gros sel et on laisse mariner pendant une nuit. Dans mon cas, un jour. J'ai mis la casserole dehors, car la première fois la mixture rendait une odeur tellement forte que mon nez en pleure encore.













Quand le gros sel a fait rendre l'eau aux tomates/oignons, on retire soigneusement tout le liquide.





Ensuite on coupe quatre doses de pommes épluchées et épépinées en morceaux. Les pommes que j'ai utilisées ont été rapportées par DD de Fresnoy Folny dans le Pays de Bray, exprès pour la recette. On les ajoute à la mixture.


















Nefertiti ayant faim, ne pas oublier de lui donner à manger.

















Faire un paquet avec des épices (j'ai pris du poivre, des clous de girofle, des graines d'aneth, du thym, du romarin, du piment, du gingembre et quoi sais-je encore).







On mouille avec du vinaigre blanc, mais je l'ai remplacé par du vinaigre de vin, moins fort. On ne couvre pas la mixture, mais on en met une sacrée rasade, et on fait cuire la mixture en faisant attention que cela ne prenne pas au cul. Si on n'a pas mis assez de vinaigre, rien n'empêche d'en ajouter pendant la cuisson.






A la fin de la cuisson on ajoute deux mesures de sucre et on fait épaissir le tout.
















Après il ne reste qu'à mettre le ketchup vert dans des bocaux avant de déguster. Mais moi, je n'avais plus de bocaux, alors j'ai mis le ketchup dans des verres.











Merci Solange de m'avoir initiée au ketchup aux tomates vertes. C'est un délice.


Et dire que j'ai encore des tomates vertes après toutes ces confitures aux tomates vertes, tomates vertes au vinaigre, tomates vertes congelées (pour plus tard), et maintenant le ketchup, sans parler des pâtes de fruits aux tomates vertes dont je n'ai pas eu le temps de faire de photo!

22 commentaires:

Bergson a dit…

faut que j'aille essayer ça de suite

hpy a dit…

Bergson, tu peux. C'est vraiment bon.

Thérèse a dit…

Mon petit doigt me dit que tu vas tenir un tas de gens à la maison ce week-end!
Cela a du te changer du "boulot-boulot."
Je note bien sur pour plus tard lorsque nous nous mettrons au vert.
Bon week-end de dégustation.

hpy a dit…

Thérèse, le vendredi est souvent un peu plus calme.

claude a dit…

Lundi mon Chéri va placer deux ou trois kilos de grosses et pas mal de cerises à une future client, enfin il espère faire affaire.
Je me refuse à faire à nouveau de la confiote. Quant au ketchup, qu'il soit rouge ou vert, mon Chéri n'aime pas, c'est le goût sucré qu'il déteste. Pour Bibi seulement je me contente du ketchup Heinz.
Je vois qu'entre deux coups de fils, entre les repas des chats, tu as le temps de popoter.

hpy a dit…

Claude, certains jours sont plus calmes, notamment le vendredi après-midi, et dans la recette, le plus long, c'est l'attente. Rien n'empêche de couper des tomates et de répondre au téléphone en même temps. Il n'y a que le téléphone qui en souffre quand on n'a pas le temps de s'essuyer les mains.

Mick a dit…

Do you want fries with that? :)

Nefertiti a dit…

tu vas te transforme en tomates vertes dit donc ;O)

hpy a dit…

Mick, why not, and a pork chop.

Nefertiti, je crois que tu as raison. On n'a jamais eu autant de tomates vertes. Le mauvais temps ne les a pas permis de rougir. C'est le cas partout dans la région, parait-il.

Solange a dit…

À ce que je vois tu as une jolie réserve pour l'hiver. Tant mieux si ma recette t'a plu, ça utilise bien les tomates.

Fifi a dit…

Quel chouette reportage culinaire ! Faudrait que j'essaye de photographier une recette de cette façon. En plus j'ai aussi les chats qui viennent casser la croute à l'heure des recettes :-)

Suzanne & Roger a dit…

Je prends deux petites minutes de repos et je lis ton texte en salivant, bonne continuation dans ton ketchup , j'en connais aux fruits, qui ne donne pas sa place !

claude a dit…

T'en veux des tomates vertes pour faire une autre tournée !!!

Delphinium a dit…

ça a l'air délicieux. ça se mange avec le poisson? :-))))

le poisson a dit…

Je me marie très bien avec la sauce tomate. Il suffit qu'elle dise "oui".

la tomate a dit…

OUIIIIIII

Liisa a dit…

Looks delicious!

KooTee a dit…

nami nami!

Sciarada a dit…

Ciao Hélène, anche per me il ketchup di pomodori verdi è una sorpresa, sembra una ricetta interessante e deliziosa!
Serena settimana!

Ceciel a dit…

Envie d'essayer! Votre "dose", c'était une tasse ?

Cergie a dit…

Vous allez manger tout ça rapidement ? Car je ne crois pas que tu pourras en mettre dans la gamelle des chattes et du chat. Avec le vinaigre ça va se conserver quelques temps mais il faudrait stériliser pour l’hiver.
SI j’en fais (à base des tomates vertes de la libre cueillette vu que je n’en ai même pas des rouges dans le jardin et que j’ai enlevé les pieds), je me contenterai d’une demi-dose comme unité de base...

beatrice De a dit…

Aussi beau pour les yeux.
En Espagne, quand j'y habitais, j'avais l'interdiction de ne manger autre chose que les tomates encore vertes, moins acide que les rouges.

Un petit cou cou de lausanne.